Journaux Tunisie: Sur les pas de Hamdane Ali Khodja

Sur les pas de Hamdane Ali Khodja

El Watan Culture , 13-10-2015 à 11h00 Fayçal Métaoui

Premier tour de manivelle, hier matin à la salle des manuscrits de la Bibliothèque nationale d’El Hamma, d’Alger, du documentaire Al Tariq ila Kasantina (La route vers Constantine) de Nabil Hadji, d’après un scénario de Rochdi Redouane et une production de Boubakr Zemal. «C’est un documentaire historique, qui se base sur une référence importante, le livre de Réda Ali Khodja, fils de Hamdane Ali Khodja. Le film suit le même parcours que Hamdane Ali Khodja voyageant d’Alger vers Constantine en 1832. Il était passé par la Mitidja, Bouira, les Bibans, et ce, jusqu’à Constantine, portant une lettre à Ahmed Bey (le dernier bey, ndlr)», a expliqué Rochdi Redouane. Natif d’Alger, Hamdane Ali Khodja, qui s’est intéressé à la philosophie et à la médecine dès son jeune âge, est l’un des meilleurs chroniqueurs et écrivains de voyage des dernières années de l’Empire ottoman. Il avait notamment refusé de céder des mosquées d’Alger aux nouveaux occupants français qui cherchaient à les détruire pour construire de nouveaux bâtiments. Parmi ses ouvrages les plus importants, Le Miroir. «En 2013, Joana, une chercheuse française d’origine syrienne, retrouve le manuscrit et fait le même voyage en s’arrêtant aux mêmes stations. C’est donc un croisement symbolique entre deux voyages. Il y aura des scènes restituant l’Algérie à la fin du règne ottoman», a ajouté le scénariste. Selon Nabil Hadji, le documentaire donnera un autre regard sur l’œuvre de Réda Ali Khodja et sur les premiers moments de la colonisation française de l’Algérie. «Nous allons travailler aux fins de donner une lecture esthétique de l’œuvre historique de Hamdane Ali Khodja. Les témoins civilisationnels de l’époque n’existent plus actuellement. Aussi, est-il inévitable de travailler sur un imaginaire narratif nouveau pour raconter l’histoire à travers le voyage de Joana marchant sur les pas de Hamdane Ali Khodja. A chaque étape, Joana fera la rencontre d’historiens, de chercheurs, ou de personnages ayant un rapport avec l’endroit visité. Il s’agit en fait de repères. Les lieux seront, d’une certaine manière redécouverts, autant que les événements et les personnages ayant marqué l’époque. Une époque importante dans l’histoire moderne de l’Algérie», a souligné Nabil Hadji. Il a indiqué que le documentaire de 52 minutes n’aura pas un caractère pédagogique. «Il sera plutôt versé dans une lecture de l’histoire, de l’identité et du lieu. Nous allons essayer d’être aussi proches que possible de ce qui existait durant cette période ottomane dans les villes visitées lors du voyage. Malheureusement, le patrimoine architectural ottoman n’est pas en bon état dans certaines régions. Je lance justement un appel pour qu’on prenne en compte cet aspect du patrimoine, cela fait partie de notre histoire nationale», a-t-il affirmé. Chahrazad Kracheni jouera le rôle de Joana. Pour sa part, Boubakr Zemal a indiqué que l’entreprise Al Bayt, qui est également une maison d’édition, se lance dans sa première expérience cinématographique à la faveur de la manifestation Constantine capitale de la culture arabe 2015. «C’est une manière de passer à un autre espace de création. Nous avons eu déjà plusieurs expériences culturelles par le passé. Notre scénariste Rochdi Redouane se lance lui aussi dans une nouvelle expérience. J’ai accepté son scénario compte tenu de sa valeur historique. J’aime bien ce genre de récits de voyage. Nous avons quelque peu réduit le parcours initial de Hamdane Ali Khodja dans le film pour des considérations financières. Nous aurions voulu faire un long métrage mais nous avons été forcés d’éliminer certaines reconstitutions», a relevé Boubakr Zemal. Présent lors du premier tour de manivelle, Azzeddine Mihoubi, ministre de la Culture, a fait un plaidoyer pour des films qui restituent la mémoire algérienne et qui offrent des repères historiques aux jeunes.  


==> Lire la suite


D'autres nouvelles de "El Watan Culture "

Epoustouflant Kusturica

El Watan Culture 19-07-2016 à 11h00

34 films en compétition et 14 pays participants

El Watan Culture 19-07-2016 à 02h02 Djamel Benachour

Une célébration populairement chaâbie

El Watan Culture 18-07-2016 à 11h00 Nacima Chabani

Les 30 ans de l’arrivée du raï en France

El Watan Culture 18-07-2016 à 11h00 Walid Mebarek

L’ombre des anciens a plané sur la soirée de clôture

El Watan Culture 17-07-2016 à 11h00 Djamel Benachour

Un programme ambitieux à Oran

El Watan Culture 17-07-2016 à 11h00 El Kébir Akram

Festival off d’Avignon : Kamel Zouaoui, l’humour pour faire passer des messages

El Watan Culture 17-07-2016 à 11h00 Walid Mebarek

Nazli. Chanteuse : «Ma musique est de la folk algérienne»

El Watan Culture 16-07-2016 à 11h00 Nacima Chabani

Kalîla wa Dimna : typiquement oriental et moderne

El Watan Culture 16-07-2016 à 11h00 Walid Mebarek

«L’idée est de s’ouvrir à l’autre»

El Watan Culture 16-07-2016 à 11h00 Walid Mebarek

Bryan Cranston traque l’argent de Pablo Escobar

El Watan Culture 16-07-2016 à 11h00 AFP

Festival de la Chanson oranaise : Assia Haddad, la révélation

El Watan Culture 14-07-2016 à 11h00 Djamel Benachour

Zahouania, Bellemou, Djmawi Africa, guest-stars

El Watan Culture 14-07-2016 à 11h00 Abdelkrim Mammeri

La liberté d’expression en danger

El Watan Culture 14-07-2016 à 11h00 Abderezak Merad

Juifs du Maghreb

El Watan Culture 14-07-2016 à 11h00